Je lis. Beaucoup. Tous les jours. (Ou, à défaut, au moins toutes les semaines.) Des romans, mais pas que. Ces temps-ci, j’essaie de lire aussi de la non-fiction, même si, de premier abord, le terme m’évoque un peu trop l’école.

C’est une expérience complètement différente: tout sauf reposante, mais plus enrichissante. Du coup, j’ai ressorti des placards toutes sortes d’essais et de manuels, et j’ai tout mis en pile sur mon bureau. Bon, OK, c’est presque que des ouvrages classés sciences humaines, mais me jugez pas !!

Je veux lire activement

…mais je m’y prends comment??

Maintenant que j’ai dépoussiéré le tout, une question se pose: comment je fais pour optimiser mes lectures à venir? Pour des romans, c’est pas grave si j’oublie l’intrigue après les avoir terminés (c’est même mieux, il me semble, surtout pour les romans à suspens), mais pour des lectures « sérieuses », la mémorisation est au centre de la chose, ça implique d’avoir un rapport différent au livre…

Je fais quoi, du coup? Je lis une fois un livre et je passe à un autre puis j’y reviens après? J’apprends par cœur chaque chapitre avant de passer au suivant? Je télécharge une version audio et je me la passe pendant mon sommeil?

AAAAARG !!!

Tentative d’organisation

Il y a quelques jours, j’ai commencé la lecture d’un livre de psycho sur les 16 types de personnalité définis par le MBTI. (Vous êtes pas obligé de retenir cette information. De toute façon, il est probable que je revienne sur le sujet plus tard si j’écris un article sur la création de personnages de roman, vu que c’est pour ça que je l’ai acheté)

L’ouvrage en question n’est pas excessivement épais, mais il est particulièrement dense, avec des chapitres que je n’aurai pas forcément envie d’étudier de la même manière. Et puis, accessoirement, je n’ai aucune connaissance particulière en psycho. Voici donc quelle a été la technique d’approche que j’ai employée:

  1. survoler l’ensemble pour repérer les chapitres auxquels je devrai consacrer plus d’efforts
  2. lire la première moitié du livre, armée d’un crayon de bois (pour souligner les passages intéressants ou pas clairs) et de petits post-it trop mignons (pour m’épargner une relecture excessivement douloureuse)
  3. relire la première moitié en essayant de mémoriser les informations que j’aimerai intégrer à ma culture générale. Enfin, quand je dis mémoriser, ça consiste surtout à m’attarder quelques secondes de plus sur un groupe de mots en me disant: « ah mais oui, je comprends! ».
  4. survoler la deuxième moitié qui m’intéresse moyen
  5. rerelire la première, lire la deuxième, parce qu’en fait il y a quand même des trucs à noter

Voilà où j’en suis actuellement. C’était plutôt chaotique, mais l’avantage, c’est que ça m’a obligée à rester concentrée. A l’heure actuelle, on peut dire que j’ai un assez bon aperçu du sujet traité par l’auteur. Tout le problème est de savoir, pour combien de temps ? Il n’y a pas de secret, si je veux conserver les informations acquises, il va me falloir les passer en revue régulièrement pendant un certain temps, les compléter avec d’autres sources, éventuellement.

Instaurer de nouvelles habitudes de lecture

Voici donc mon plan pour les prochains jours:

  1. Je reformule tout ce que j’ai noté et souligné dans Cerego (un outil extrêmement puissant pour élargir le champ de ses connaissances)
  2. Je complète avec Wikipédia
  3. Je revois mes fiches Cerego
  4. Je recommence le travail avec un autre livre: lecture globale crayon et post-it à la main puis lecture active puis -> Cerego
  5. Je revois mes fiches Cerego du livre précédent

N’étant pas encore une grande habituée du système de fiches de révision numériques, je tâtonne, je verrai bien si cette solution est viable sur le long terme.